Je n'ai pas trouvé mieux qu'Internet pour vous présenter la place d'Espagne, l'ayant parcourue un jour sous la pluie puis un autre sous le soleil, je vous laisse la découvrir sous ces deux aspects. Quoiqu'il en soit, nous sommes séduits par son charme,ainsi que l'animation qu'elle  dégage (touristes,chevaux, danse) et  avons du mal à la quitter

 

La place forme un demi ovale dont le plus long diamètre mesure 200 m. Symbolisant, par sa forme, l'Espagne accueillant àbras ouverts ses anciennes colonies, elle regarde dans la direction du Guadalquivir ce dernier représentant le chemin vers l'Océan Atlantique  et l'Amérique.

Un bâtiment unique longe tout son côté arrondi. Au centre de la place se trouve une fontaine, créée par Vicente Traver en 1927. Un canal parcourt l'arrondi de la place ainsi qu'une grande partie de son côté rectiligne, ne s'interrompant que pour laisser un accès au centre de la place et à la fontaine. Quatre ponts consacrés aux royaumes de Castille, d'Aragon, de Navarre  et de Léon relient la place  centrale et le palais, symbolisant l’unité politique de l’Espagne.

 

 

Le palais est formé d'un bâtiment central de trois étages flanqué des deux côtés d'une aile formant un quart de cercle. Au centre de chaque aile se trouve un édifice secondaire. À l'extrémité de chacune des deux ailes s'élève une tour de 80 mètres, réplique de la Giralda. Le palais ainsi constitué longe le demi-ovale de la place. Il est parcouru par d'imposantes galeries couvertes.

Il est construit en brique, en marbre et est décoré de céramique peinte. Son style est un mélange néorenaissance, gothique et mudéjar. Des bancs et des ornements en céramique peinte (azulejos) sont adossés aux deux ailes. Ils représentent, par ordre alphabétique, 48 des 50 provinces d'Espagne (manquent les villes autonomes de Ceuta et de Melilla). Chaque province a sa carte, le blason de sa capitale et des mosaïques représentant une scène de son histoire. Parmi les scènes représentées dominent des épisodes historiques liés à la Reconquista, à la découverte du continent américain et à la guerre d'indépendance.

Le palais présente, de plus, de nombreux bas-reliefs, tous réalisés par le sculpteur Pedro Navia. Parmi eux, notons six fenêtres de style renaissance, les armes de la ville de Séville 24 aigles avec les armoiries de Charles Quint 48 médaillons contenant le buste d'illustres Espagnols (un au-dessus de chaque province) et quatre statues de 3 mètres flanquant les deux petites flèches de l'édifice central.

 

 

  

20181107_121247_Richtone(HDR)_1_1

 

 

 

 

 

20181107_123706_1_1

 

 

 

  

 

DSC04546_1_1

 

 

 

 

 

DSC04547_1_1

 

 

 

 

 

DSC04552_1_1

 

 

 

 

 

DSC04553_1_1

 

 

 

 

 

DSC04556_1_1

 

 

 

 

 

DSC04557_1_1

 

 

 

 

 

20181109_112427_1_1

 

 

 

 

 

DSC04628_1_1

 

 

 

 

 

DSC04644_1_1

 

 

 

 

 

DSC04645_1_1

 

 

 

 

 

DSC04647_1_1

 

 

 

 

 

DSC04653_1_1

 

 

 

  

Voici un banc recouvert d'Azulejos face à la place où vous décollerez votre arrière train avec difficulté vu le spectacle qu'il nous offre. 

DSC04648_1_1

 

 

 

  

Spectacle de Flamenco pratiquement permanent de grande qualité. 

DSC04635_1_1

 

 

 

 

 

DSC04637_1_1

 

 

  

 

Au revoir, place sublime

DSC04656_1_1